Les @mers du CESM - le 04/09/2020

Publié le par Anciens Poste aux Armées

 Les @mers du CESM - le 04/09/2020

5 septembre 1494 :

Ratification du traité de Tordesillas par le roi Jean II du Portugal. Négocié sous l'égide de la Papauté et signé dans la ville espagnole de Tordesillas, ce traité vise à mettre fin aux rivalités entre les royaumes d'Espagne et du Portugal. Il fixe ainsi le partage des territoires découverts au Nouveau Monde par ces deux puissances maritimes sur le méridien de Tordesillas : les terres situées à l'est reviennent au Portugal et celles à l'ouest à l’Espagne. Cette décision mécontente cependant le souverain portugais qui espérait des garanties territoriales en Asie. Négociant parallèlement avec les Rois catholiques, il obtient gain de cause et la ligne de démarcation est repoussée à 370 lieues à l'ouest des îles du Cap Vert (contre 300 au départ). Ce traité sera cependant contesté un siècle plus tard, d’autant plus que le lent déclin de ces deux États à partir du XVIIe siècle et l'intérêt porté par les principales puissances européennes à cette région remettront fortement en question l'équilibre géopolitique mondial.          

 DÉFENSE ET STRATÉGIE

 Danemark/Golfe arabo-persique :

Le 25 aout dernier, la frégate danoise Iver Huitfeldt est entrée en mer d'Arabie pour prendre part à la mission européenne de sécurité maritime AGENOR dans le détroit d'Ormuz et dans le Golfe arabo-persique. Ses 160 membres d'équipage auront pour mission de cartographier la situation maritime dans la zone afin d'assurer la liberté de navigation dans la région (NavalNews).

 Russie/Inde :

Les Marines russe et indienne vont mener des manœuvres communes les 4 et 5 septembre au large des îles indiennes d'Andaman et Nicobar, près du détroit de Malacca. Elles auront lieu dans le cadre d’INDRA NAVY, le volet naval de l’exercice indo-russe INDRA, qui se déroulent régulièrement depuis 2005. Cette année, en raison de la situation sanitaire mondiale, les exercices ont été reportés de quelques mois et coïncident ainsi avec la visite du ministre de la Défense indien Rajnath Singh en Russie, à la même date (TheEconomicTimes).

 Ukraine/Mer noire :

Le ministère de la Défense ukrainien a annoncé le déploiement en 2021 de trois groupes mettant en œuvre le système de missile de défense côtière Neptune sur les rives de la Mer Noire et de la Mer d'Azov. Ces batteries seront équipées de missiles P-360, dotés d'un rayon d'action de 300 km et atteignant une vitesse de 900 km/h. Ils sont capables de détruire des cibles ayant un déplacement inférieur à 5 000 tonnes (DefenseWorld).

 Chine/États-Unis :

Le ministère de la Défense américain a publié son rapport annuel sur l'état et les perspectives de la puissance militaire chinoise. Il souligne notamment que la Marine chinoise est devenue cette année, avec 350 navires et sous-marins, la première marine mondiale en nombre de bâtiments, devant l’US Navy. Le Sous-secrétaire adjoint à la Défense, Chad Sbragia, a cependant nuancé ces données en expliquant qu'il fallait également prendre en compte le niveau de sophistication des équipements (DefenseOne).

  INDUSTRIE DE DÉFENSE

 Le 31 août, la marine indonésienne a lançé deux patrouilleurs Type PC-40 M de fabrication nationale depuis un chantier naval de l’entreprise PT Karimun Anugrah. Nommés Karotang-872 et Mata Bongsang-872, ils mesurent de 45 mètres et déplacent 220 tonnes. Les navires, équipés de systèmes radar et de canons de 30 mm, seront armés par un équipage de 35 hommes et sont destinés à patrouiller dans les eaux territoriales du pays, au Nord de l'île de Sumatra et autour de la Papouasie (TheJakartaPost).

 Au cours du mois de septembre, la Corée du Sud donnera une corvette à la marine colombienne : l’ARC Almirante Tono. Ce don s'inscrit dans le cadre des relations de défense et de sécurité entre les deux pays. La corvette, de la classe Pohang, est équipée de canons Otobreda Compact de 76 mm et Twin 40L70 de 40 mm, ainsi que de tubes lance-torpilles et de grenades anti-sous-marines. Elle sera déployée en mer des Caraïbes afin d'effectuer des missions de surveillance et de lutte contre les stupéfiants (Infodefensa).

 Début août, une commande par la Thaïlande de deux sous-marins S-26T auprès de la Chine a provoqué un tollé dans le royaume asiatique. Les opposants à cet achat soulignent l'inutilité pour la Thaïlande, un pays aux eaux peu profondes, d'augmenter le nombre de sous-marins en dotation dans sa marine. Le 31 août, le général Prayut Chan-O-Cha, Premier ministre du pays, a demandé à la marine thaïlandaise de reporter l'achat de ces bâtiments (opex360).

 MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

 Face aux menaces de cyberattaques récurrentes portées sur les infrastructures maritimes mondiales, l’armateur israélien Zim et l’entreprise de cybersécurité Konfidas ont décidé de mettre à profit leurs compétences pour aider les entreprises les plus vulnérables aux attaques de ce type. Pour ce faire, ils ont crée l’entité ZKCyberstar.. Rappelons que les  cyberattaques sont une menace majeur pour l’activité économique mondiale et qu’elles pourraient entrainer des pertes estimées à 6 000 milliards de dollars à l'horizon 2021 (Lantenne).

 Le Président Macron a assisté le 1er septembre au déchargement de fret humanitaire depuis le navire de CMA CGM l'Aknoul, envoyé à Beyrouth pour soutenir la population libanaise. Cette cargaison, composée d’une importante quantité de matériel médical et de construction, doit aider les autorités libanaises et internationales à faire face aux immenses dégâts causés par l'explosion qui a frappé le pays le 4 août 2020. L'armée libanaise, l'ambassade de France au Liban ainsi que la filiale du groupe CMA CGM, Ceva Logistics, sont mises à contribution pour la distribution de ces vivres (LeMarin).

 Dans le cadre du développement du port du Havre, quatre portiques de nouvelle génération ont été installés sur la zone Port 2000. Construits par l'entreprise chinoise ZPMC de Shanghai, ces derniers ont été déchargés par l'entreprise française GMP-PortSynergy. Ces portiques seront notamment capables de charger et décharger les plus grands navires porte-conteneurs existants, transportant 24 000 EVP, le tout dans un cadre plus « durable » (LAntenne).

 Les @mers du CESM - le 04/09/2020

Publié dans Marine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article