Les infos de la Marine

Publié le par Anciens Poste aux Armées

 

 

 

3 juillet 1886 :

Naissance de l’amiral Spruance. « La performance de Spruance (à Midway) a été superbe... Il a émergé de cette bataille comme un des plus grands amiraux de l'histoire navale américaine ». C'est ainsi que l'amiral Spruance est décrit dans l'histoire officielle de l'US Navy. Diplômé de l'Académie navale d'Annapolis en 1906, il mène une carrière classique d'officier de marine, au cours de laquelle il alterne embarquements à la mer et postes à terre. À la veille de Pearl Harbor, il est contre-amiral à la tête d'une division de croiseurs. C’est au cours de la guerre du Pacifique que l'amiral Spruance se révèlera un brillant tacticien en contribuant aux victoires américaines de Midway et de la mer des Philippines. À l'issue du conflit, il commandera la Flotte du Pacifique, puis l'école de guerre navale un an plus tard. Il décèdera le 13 décembre 1969. Pour honorer sa mémoire, l'US Navy a donné son nom à un destroyer de la classe Arleigh Burke, en 2011.

 DÉFENSE ET STRATÉGIE

 OTAN :

Cette semaine a débuté au large de l’Islande l’exercice Dynamic Mongoose 2020, consacré à la lutte anti-sous-marine. Celui-ci regroupe cinq bâtiments de surface dont le destroyer anti-aérien américain USS Roosevelt, de classe Arleigh Burke, désormais basé à Rota en Espagne. S’y ajoutent cinq sous-marins, comprenant l’USS Indiana, le deuxième bâtiment le plus récent de la classe Virginia. La France, l’Allemagne, la Norvège, le Canada et le Royaume-Uni y participent également (USNINews).

 Chine :

Du 1er au 5 juillet, la Chine mènera un exercice naval à proximité des îles Paracels, en mer de Chine méridionale, malgré les revendications vietnamiennes et taïwanaises. Des images satellites révèlent par ailleurs la présence d’un transport de chalands de débarquement type 071, ainsi que plusieurs unités de garde-côtes, dans la base de Woody Island. L’exercice semble cependant plus simuler une opération policière de pacification de la population qu’un véritable combat de haute intensité. Le même jour, Pékin a adopté une révision de sa loi régissant la People’s Armed Police, afin d’en faire une force armée, opérant aux côtés de la marine (RadioFreeAsia).

 Israël/Gaza :

La marine israélienne a procédé mardi à un tir de semonce à balles réelles afin de repousser une embarcation de pêcheurs gazaouis, au large d’Al-Sudaniya. Ces derniers s’étaient écartés d’environ 3 milles nautiques de la côte et menaçaient de violer le blocus maritime imposé par Israël depuis 2007. Aucun dommage ou victime n’a été reporté. Pour rappel, le blocus israélien encadre les 3 700 pêcheurs inscrits au registre de Gaza et a réduit la zone côtière navigable de 25 à 6 milles nautiques (MiddleEastMonitor).

 INDUSTRIE DE DÉFENSE

 Le 16 juin, Fincantieri a procédé à la découpe de la première tôle des quatre bâtiments ravitailleurs de forces (BRF) dans le chantier naval Castellamare di Stabia à Naples. Le programme FLOTLOG prévoit en effet la livraison de quatre nouveaux navires logistiques à la marine française, entre 2022 et 2029. D’une longueur de 194 mètres, ils déplaceront 30 000 tonnes et disposeront d’une capacité d’emport de 13 000 m3. Ils seront notamment en mesure de transporter du carburant, des munitions, des pièces de rechange et de la nourriture (NavalToday).

 Le ministère de la Défense australien a publié le 1er juillet un plan et une mise à jour de sa stratégie de défense 2020, définissant notamment l’orientation des investissements qui seront réalisés à l’horizon 2040. L’un de ces rapports prévoit notamment l’acquisition ou la modernisation de 23 classes de bâtiments de surface et submersibles, impliquant un investissement de 50 milliards de dollars supplémentaires entre 2020 et 2030, et jusqu’à 137 milliards d’ici 2040 (NavalNews).

 Le 30 juin, l’US Navy a annoncé la construction du quatrième navire de type Expeditionary Sea Base (ESB). Assemblés au chantier naval General Dynamics National Steel and Shipbuilding Company de San Diego, ces navires sont des plates-formes logistiques et de soutien au déploiement de forces lors d’opérations militaires. Ils disposent notamment d’un pont d’envol capable d’accueillir des hélicoptères MH-53E, de logements, d’espaces de travail et d’entrepôts de munitions (NavalTechnology).

 MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

 Il y a eu autant de porte-conteneurs démantelés en juin qu’au cours des cinq premiers mois de l’année 2020. En effet, la levée des restrictions imposées à la suite de la pandémie dans les principaux chantiers de démantèlement mondiaux, situés notamment en Inde, au Bangladesh et au Pakistan, ont provoqué un rattrapage rapide de l’activité. Les prévisions annuelles de démantèlement sont ainsi passées de 200 à 300 000 EVP. Par ailleurs, l’âge des navires en attente de déconstruction a diminué de deux ans et demi en moyenne. (LeJMM).

 Le 29 juin, les Chantiers de l’Atlantique ont mis sur cale le MSC Europa, premier paquebot construit en France propulsé au gaz naturel liquéfié. L’entreprise polonaise Wärtsilä est chargée de fournir la partie propulsive au gaz. Il s’agit de la tête de série du programme World Class qui comprendra quatre navires, pour un investissement total de 4,5 milliards d’euros. Long de 333 mètres pour une largeur de 47 mètres, il sera également l’un des plus grands navires de croisière au monde (MeretMarine).

 Par un jugement en référé rendu le 29 juin, le tribunal administratif de Mamoudzou (Mayotte) a ordonné au gestionnaire du port Mayotte Channel Gateway (MCG) de délivrer une autorisation d’occupation temporaire (AOT) à l'entreprise manutentionnaire CMA-T. Par son refus initial, MCG cherchait à expulser CMA-T du port afin de récupérer la totalité du marché de manutention. Dans l'attente des jugements au fond, l'activité portuaire n'est pas perturbée (JDM).

 ....0.....

Publié dans Marine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article