Infos Marine nationale

Publié le par Anciens Poste aux Armées

Infos Marine nationale

Infos Marine nationale : un nouveau sous-marin marin d’attaque pour la Marine nationale !

 


 

Le Suffren dans le goulet de Brest dimanche © MARINE NATIONALE
Publié le 09/06/2020 par Vincent Groizeleau
Le premier des six nouveaux sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) français poursuit ses essais ; après avoir conduit depuis Cherbourg, où il a été construit
par Naval Group, une première campagne de tests, qui a débuté le 28 avril avec sa première plongée (statique), le Suffren évolue maintenant en Atlantique,
où il peut mener ses premières navigations à grande profondeur. Le SNA a fait dimanche 7 juin sa première entrée dans la rade de Brest, où un nouveau quai
a été spécialement construit pour accueillir les SNA de ce type quand ils feront à l’avenir relâche à la pointe Bretagne.
Le Suffren va ensuite rejoindre Toulon, où il sera basé. Sa livraison à la Marine nationale est prévue à partir de cet été et son admission au service actif en
2021, une fois toutes les mises au point et qualifications de systèmes effectuées. Ce sera notamment le cas des différents armements qui équiperont le
bâtiment et feront l’objet de tirs de validation : missile de croisière naval (MdCN), torpille lourde F21 et missile antinavire Exocet SM39.
Long de 99 mètres pour 8.8 mètres de diamètre et un déplacement en plongée d’environ 5200 tonnes, le Suffren est doté de quatre tubes de 533mm et pourra
embarquer 20 armes (hors tubes). Il pourra également, pour les opérations spéciales, embarquer derrière le kiosque un module amovible conçu pour accueillir
le matériel des nageurs de combat, dont le nouveau propulseur sous-marin (PSM3G) des commandos marine.
Second bâtiment de cette série, le Duguay-Trouin, en cours d’assemblage à Cherbourg, doit rejoindre la flotte française en 2022. Viendra ensuite le Tourville,
attendu en 2023, puis les De Grasse (2025), Rubis (2027) et Casabianca (2029).
Issus du programme Barracuda, les Suffren vont remplacer les six SNA du type Rubis, entrés en service entre 1983 et 1993. Après le désarmement du Saphir
l’an dernier, seuls cinq de ces bâtiments sont encore opérationnels (Rubis, Emeraude, Casabianca, Améthyste et Perle), le premier devant à son tour prendre
sa retraite en fin d’année. Les autres suivront d’ici 2029 au fil de la livraison des nouveaux SNA.


Publié le 09/06/2020 par Vincent Groizeleau
Beaucoup moins discret que le Suffren, arrivé sans crier gare dimanche en rade de Brest, un sous-marin nucléaire lanceur d’engins de la Marine nationale a
fait hier le voyage dans l’autre sens. Un spectacle inratable au beau milieu de la matinée et par une superbe météo. Le bateau était d'autant plus voyant qu'il
était bardé de diverses structures d’essais, dont un immense mât surmontant son kiosque. Un tel attirail, caractéristique, ne peut a priori signifier qu’une
chose : un tir de missile balistique serait en préparation.
Ce que laissaient déjà supposer d’autres indices, comme le récent départ du bâtiment d’essais et de mesure Monge, la « reine des quais » comme on l’appelle
à Brest, qui ne sort pas uniquement mais immanquablement pour les grandes occasions.. Par ailleurs, une grosse partie de la flottille affrétée pour le centre
DGA Essais de Missiles des Landes est arrivée ces derniers jours à Brest, avec le Jif Xplorer, le Jif Surveyor et le Jif Lacydon du groupe marseillais Jifmar
Offshore Services, ainsi que L’Avenir de compagnie girondine Société Offshore Services.

Publié dans Marine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article