Hommage aux morts au Mali

Publié le par Anciens Poste aux Armées

Hommage aux morts au MaliHommage aux morts au Mali
Hommage aux morts au Mali le 25 novembre 2019
 
Sur le Pont Alexandre III à Paris, lundi 2 décembre 2019, a eu lieu l'hommage aux 13 militaires français morts dans l'exercice d'une mission au Mali dans le cadre de l'opération Barkhane.
Avant la cérémonie officielle présidée par le Chef de l'Etat dans l'enceinte de l'Hôtel des Invalides l'après-midi, le passage du cortège funèbre sur ce pont, permet l'hommage de la Nation aux "morts pour la France" par la présence de nombreux citoyens, des délégations militaires, des autorités de diverses institutions militaires et civiles ainsi que par la présence des drapeaux des associations des anciens Combattants.
L'Amicale des Anciens de la Poste Aux Armées était représentée par notre Président, Patrice Mournetas (en tenue beige sur la photo) en tant que porte-drapeau. Il était accompagné par Jean-Pierre Restelli, porte-drapeau du Comité d'entente des associations d'anciens combattants du sénonais et victimes de guerre (89).
 
Une nouvelle fois, ce terrible accident en OPEX a lourdement endeuillé les forces armées de notre pays dans leurs présences indispensables de ce secteur africain afin d'éviter l'expansion des radicalismes religieux. A la suite de l'opération Serval, l'opération Barkhane a été mise en place par la France le premier août 2014 pour appuyer les pays du G5 Sahel (Burkina-Faso, Mali, Mauritanie, Niger et Tchad) engagés dans la lutte contre les groupes islamistes (EI et Daech) ou Al-Qaida. L'opération couvre une étendue immense entre le Sahel et le Sahara en confrontation permanente contre des groupes armés salafistes djihadistes.
C'est dans ce contexte périlleux, que les 4500 militaires français composant la Force Barhane, dans des régions au climat hostile, essayent de stopper les mouvements terroristes et de contenir la déstabilisation des pays de la zone.
 
A Sens, PM, le 3 décembre 2019.

Publié dans Armées

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article